Belhaj en a rêvé, un juge de Biskra l'a fait

Publié le par Chat noir

Des gens surpris par la police en flagrant délit...

Flagrant délit de quoi? Devine!

Ils emballaient de sachets de cocaïne? Non...

Ils pillaient les biens publics? Non plus...

Ils volaient un 4x4 tout neuf? Essaye encore...

Ils violaient en groupe une pauvre femme? C'est pas ça...

Ils égorgeaient un concitoyen? Tu sèches...

Tu donnes ta langue au chat?

Ils mangeaient, les criminels! Ils s'empiffraient comme il n'est pas permis de le faire, ces ennemis publics numérotés...

Le bon juge de la bonne ville de Biskra se sentant investi par le seigneur lui-même, ne pouvait pas laisser passer un crime si odieux. Quatre années de prison et des milliers de DA d'amendes.

Toi, tu les considères comme des prisonniers politiques... d'un système moyen-âgeux qui n'en a pas fini de plomber les ailes de cette société mais chut, tu risques huit années de prison.

Bouffer est un délit d'opinion à certaines périodes de l'année. Et pour ne rien simplifier, cette période est glissante par pas de 10 jours dont le début est matière à doute et la fin également... Si l'envie de croquer un morceau te prend pendant cette période, fais le dans une cache avec des guetteurs bien placés... 

Publié dans Lebled

Commenter cet article

GéLamBre 09/10/2008 08:55

Et dire que Biskra m'avait paru plus agréable à vivre que bien d'autres villes d'Algérie !