Au nom de quoi?

Publié le par chatnoir

 

Je me promenais dans les galeries du musée de la jolie ville de Budapest lorsque je suis tombé sur un groupe scolaire d’enfants accompagnés de leur maîtresse. Les gamins devaient être au primaire. Ils s'étaient divisés en deux groupes portant des costumes différents dont l'un était très distinctement une tenue islamique. Ils mimaient une des batailles de la libération de Budapest du joug Ottoman qui a duré près de 150ans. En tous cas, on lit dans les salles réservées à cette période de l’histoire de la Hongrie, le même discours national que celui qu’on lirait dans un musée algérien à propos d’une période plus récente chez nous du colonialisme français. Ils ont aussi les héros de leur combat contre l’infâme envahisseur qui a occupé leur pays, tué, violé et volé leurs richesses.

Vous descendez un peu plus au sud dans les balkans et vous retrouverez des griefs encore plus vivaces envers l’empire ottoman en Serbie ou en Croatie.

 

Depuis que la terre est terre, l’être humain, ce primate tribal a eu un fonctionnement finalement assez simple. Il a un territoire à défendre et il essaye de l’agrandir au dépens des autres tribus pour augmenter ses ressources. Dans cette quête immémoriale, l’être humain ne connaît qu’une seule limite : celle que lui permet sa force. Selon cette loi naturelle, il n’a pas de pitié pour le voisin faible qu’il tue ou soumet et le voisin vaincu ne voit rien d’immoral dans ce que lui fait son puissant tortionnaire puisque lui même l’aurait fait s’il en avait les moyens. La morale existait bien sûr mais seulement au sein des membres de la tribu pour maintenir leur cohésion.

 

Voyage arrière dans le temps. Prenez une mine d’or (ou des puits de pétrole) quelque part sur le territoire de la tribu X et pensez à la tribu Y dont les cavaliers aguerris et les archers d’élite sont capables de largement écraser la tribu X. Que pensez-vous que fera la tribu Y ? Ni une ni deux, elle fonce sur les défenses de la tribu X, tue ses guerriers, viole ses femmes et transforme ses enfants en esclaves et bien sûr pille la mine d’or jusqu’à la dernière poussière. Nos ancêtres, rais flen et rais felten en faisaient autant en attaquant tous les bateaux européens qu’ils trouvaient sur leur chemins. Ne me regarde pas comme ça, ton grand-père peut-être, le mien aussi ont été de la partie, si ça se trouve. Rassurez-vous, ceux d’en face ne se gênaient pas non plus de le faire.

 

Les tribus se sont agrandies sont devenues de pays, les moyens de communication ont permis de réunir des étendues territoriales de plus en plus immenses sous la même bannière formant de très grandes tribus même si le fonctionnement naturel n’a pas cessé. En parallèle, le boom sans précédent des sciences et de la conscience ces derniers siècles, qui s’est déroulé ailleurs que chez nous a eu pour conséquence de créer une conscience humaine qu'on appellerait comme le siècle dernier était celui des ismes... « l’humanisme ». Une petite partie des hommes, utopiste ou avant-gardiste, c’est selon, s’est mise à penser l’humain indépendamment de sa race, religion, sexe ou son appartenance tribale. On s’est mis à instituer des droits à l’Homme  et à essayer de réglementer les relations entre états (les tribus modernes)... en criminalisant les conquêtes territoriales etc... Dire aujourd’hui, c’est pas bien d’attaquer tel pays, ne peut se faire qu’au nom de l’humanisme et non pas au nom de n’importe quelle autre idée ancienne ou religion.

Tout cela est très imparfait, les tendances naturelles de l’être humain prennent souvent le dessus alors les grincheux râlent que tout cela ne fonctionne pas bien et tout de suite... les optimistes poursuivent l’utopie en espérant sa réalisation.

 

Entre les deux, on peut voir quelques progrès timidement accomplis. Les humanistes qui se trouvent presque exclusivement chez les plus forts déteignent sur leurs tribus. Pendant la guerre d’Algérie, la crème de la crème de l’intelligentsia française a milité et a même participé (porteurs de valise) à la lutte de la tribu ennemie pour se libérer. Au nom d’un principe qui transcende l’appartenance tribale, ils ont, comme on dirait, trahi. Des humanistes israéliens fournissent les seules statistiques fiables sur la colonisation des terres palestiniennes et les publient pour les dénoncer. Au nom de ce même principe un des philosophes israéliens les plus renommés (décédé en 1994) Leibowitz a inventé le terme de Judéo-Nazi pour dénoncer l’occupation. Des millions de membres de la tribu USA et alliés sont sortis dans les rues pour s’opposer à la conquête de la tribu Irak par leur tribu toujours au nom de l’humanisme. L’humanisme, c’est ce qui pousse un membre d’une tribu à défendre une autre tribu contre la sienne et contre toute tendance naturelle de l’humain et au nom de l’humain.

 

Mais nous, pauvre tribu défaite et rabougrie, nous dénonçons, nous dénonçons... mais nous dénonçons au nom de quoi ? L’humanisme nous est totalement étranger. Notre imaginaire est encore dominé par l’idée d’une puissance disparue depuis sept siècles... l’idée pré-humaniste qui classe le monde en deux catégories : Nous les croyants et eux les kouffars qu’il faut convertir ou soumettre pour que règne la parole d’Allah sur le monde. Alors, nous dénonçons au nom de quoi ?

 

 

Publié dans Jiranna

Commenter cet article

Oumelkheir 27/05/2011 20:03


J'ai eu beaucoup de mal à charger la page des commentaires... connexion de très très très bas débit :-/
Ceci dit, il ne s'agit pas de points de vue, nous ne sommes pas dans un débat d'idées (en tout cas pour ce qui me concerne) où chacun expose sa théorie... et encore moins dans un débat sur l'Islam.
The Matrix, moi aussi j'ai arrêté ce genre de débats sur le net, qui ne mènent nulle part de toutes les façons. Même dans la vie réelle d'ailleurs...
Donc, il ne s'agit pas de points de vue mais d'une situation bien concrète. Nous sommes dans la réalité. Dans la vraie vie. Si jamais l'Otan décidait de bombarder l'Algérie (la samaha Allah) pour
une raison ou pour une autre (tout aussi humaniste que pour la Libye), vous serez donc là tous les deux à trouver des excuses à ces crimes. Vous dénoncerez ceux qui, malheureux! n'auront pas su
choisir la manière juste, les bons principes pour se rébeller correctement. Et quelles sont ces principes ya hal tara? L'humanisme! Chatnoir, tu n'as pas répondu à mon autre question, de qui a
décidé de cette échelle de valeur? Comme tu peux l'imaginer, j'ai bien sur la réponse : les puissants! Et contre qui est-elle appliquée? contre les faibles bien sur... Parce que comme l'a dit
Lafontaine, il y a bien longtemps "la raison du plus fort est toujours la meilleure". Que l'Otan bombarde la Libye avec sous son bras une résolution de l'ONU (humaniste) pour une guerre
humanitaire, tu ne trouves pas ça scandaleux? Que Ghazza ait subit 21 jours de bombardements intensifs sans que l'ONU ne dénonce, tu ne trouves pas ça révoltant? Que l'ONU nous déclare tous égaux
et nous plante Israel dans le coeur, non? Non, tu trouves que c'est un mouvement naturel de l'Histoire... oui, c'est vrai en quelque sorte : les tribus se sont toujours fait la guerre, les empires
se sont toujours repoussés les uns les autres. Ce qui a changé aujourd'hui, c'est qu'on a adopté (les puissants) une déclaration (humaniste) des droits de l'homme, et des conventions pour le
proteger cet homme en cas de conflits armés... Mais qui les applique? Obama? Sarkozy? Netanyahu? Qui sont eux des "élus" de grandes "démocraties", "humanistes", respectueuses de ces mêmes droits,
qui massacrent, violent, pillent... humainement! Qu'on revienne alors au temps des barbares et qu'on nous épargne ces discours humanistes dans ce cas. Lorsque Obama parle de valeurs américaines
qu'il n'obligera pas les autres à adopter, il se fiche de qui? Machi de nous? Lorsqu'il jette le prétendu corps de Ben Laden, avec qui je n'ai aucun lien d'ailleurs (peut-être faut-il le préciser?)
il nous explique, pauvres de nous que nous ne connaissions pas nos rites funéraires. N'est-ce pas une offense? Tu verrais toi un président musulman aller faire une fatwa pour les chrétiens?... et
après, il se permet aussi de dire qu'il n'est pas martyr. En omettant de dire que de toutes les façons aux yeux de sa foi à lui qui ne reconnait pas l'Islam, il est damné de toutes les façons...
alors pourquoi nous le dire à nous? Devrions-nous dorénavant nous référer à ses avis juridiques? Moi c'est tout ça qui me révolte.
Mon retour à l'Histoire (pour ma part) n'est là que pour expliquer un présent, et un avenir de plus en plus incertain. En tout cas, j'espere que tu auras toi la même indulgence et la même lucidité
si jamais, l'Otan décidait de s'intéresser à nous. Ta question "Au nom de quoi?" s'offusque de ceux qui n'ont pas les bonnes bases, les bons outils pour dénoncer. Ils dénoncent betement pour leur
foi, et la foi c'est bien connu, c'est nul! Par contre que des criminels bombardent quotidiennement une population innocente, parce que civile, faisant des victimes (dont on ignore encore le
nombre), des dégats énormes et aux conséquences désastreuses, ça non, ça ne te choque pas? C'est ce qui est triste...


chatnoir 28/05/2011 00:24



Si, il s'agit de points de vue. Dans un débat d'idées, il y a différents points de vue qui échangent.


Je vais me répéter mais bon!


Relis, ce que tu as écrit dans cet dernier commentaire. Tu dénonces les actions des occidentaux parce que celles-ci foulent du pied les droits de l'homme. C'est exactement ce que j'appelle
dénoncer au nom des droits de l'homme. Tu ne dis pas que ce principe est mauvais, tu dis que ces gens là ne le respectent pas. Quand je t'ai dit que tu dénonçais, inconsciemment au nom des droits
de l'homme et de l'anti-impérialisme, tu t'en es défendue.


Mais tu ne peux pas dénoncer au nom de ta foi, pourquoi? Parce que ta foi te dit que de toute façon que ces gens là sont des affreux kouffars et ils agissent donc en conformité avec leur nature
de kouffars sommoun boukmon 3omioun, pourquoi s'étonner et pourquoi le leur reprocher d'agir comme ils sont ?


Maintenant, moi personnellement, sur les actions condmnables des puissants. Je l'ai dit à maintes reprises : j'hiérarchise les choses. Nous sommes d'abord et avant tout victimes de nous-mêmes, de
notre indigence, de notre retard civilisationnel et de nos autocrates. Et par conséquent, nous  devenons aussi victimes des autres. Je ne passe pas mon temps à critiquer le
amériano-sionistes (mais je le fais quand même, http://chatnoir.over-blog.net/article-35488785.html, http://chatnoir.over-blog.net/article-35488783.html, http://chatnoir.over-blog.net/article-35488777.html...) car je n'attends rien d'eux. Mais j'aimerais bien
que chez moi, il y ait la même liberté que chez eux avec leur peuple, la même démocratie et les mêmes droits aux hommes.


 


Tu critiques le deux poids deux mesures qui existent dans les relations internationales... bien sûr que les droits de l'homme n'ont pas fait disparaître la cupidité, l'exercice de la puissance,
les intérêts et leurs conflits chez les puissants il ne faut pas s'attendre à ce qu'un panneau de limitation de vitesse  fasse disparaître les excès... Ils institue un cadre de référence
universel grâce auquel on peut, comme tu le fais au nom de ce droit, dénoncer ceux qui les enfreignent.


Mais sur le deux poids deux mesures, il en existe un d'une autre sorte : il y a une inégalité flagrante sur le statut des victimes. Un être humain tué par Khadafi, Assad ou autre... fait moins
pleurer qu'un être humain tué par Israël, il a droit à beaucoup moins d'indignation voire aucune.


La guerre civile en Algérie a fait 10fois plus de morts en 10ans que de palestiniens sont morts depuis 60ans, 10 fois moins!!! les premiers jours de l'insurréction, Khaddafi a fait 6 fois plus de
morts que les israéliens à Gaza  en 2009 seulement les premiers jours de l'insurrection... Mais il y a mille fois plus de photos de palestiniens martyrisés que d'algériens, syriens ou
libyens. Pourquoi ce déséquilibre dans l'indignation, y a des morts beaucoup moins révoltantes que d'autres?


Même si on revient à la conception tribale des choses, à l'époque où il n'existait aucune référence universelle qui transcende les croyances, les races et les tribus... Une tribu ne demandait
jamais de comptes qu'à ses membres sur le plan moral. L'ennemi est un ennemi par définition, on ne s'attend pas à de la gentillesse de sa part mais de la part de ses dirigeants et de la part des
siens, si.


 



The Matrix 26/05/2011 20:49


C’est toujours la faute à l’autre? Non ya Oumelkhir, c’est de notre faute à nous « bima kasabat aydikom » on a toujours cette tendance à se déresponsabiliser face à la réalité. L’Occident au
contraire était plus juste que nous envers « nos scientifiques », n’a-t-il pas cet Occident rendu hommage à deux reprise à Ibn El Haytham (El Hazen) en nommant un astéroïde et un cratère sur la
lune par son nom ?

Or, quand le méchant Occident, donne le nom d’arabe au chiffres ça nous arrange meme si c'est faux …, sachant que les chiffres son Indiens dont le Zéro et non arabes ( je te renvoie à un excellent
livre de Ahmed Djebar "L'age d'or des science arabe").Ils les ont appelés arabe car ils les ont connues à travers les arabes (à bijaya par le mathématicien Fibonacchi)

Oui j’avais entendu parler de cette exposition, et je voulais plutôt depuis presque 2 ans maintenant acheter le livre « 1001inventions » (pour l’instant il n’est pas disponible ici). Etant
passionné par ce domaine, je peux rester des heurs ici …:-)

« …des études de savants de grands noms, reconnus mondialement qui ont expliqué des vérités coraniques par le biais de la Science » il faut citer des noms Oumelkhir car des charlatans il y en a
!

A t’on besoins des vérités scientifiques pour croire ? Est-ce qu’on a des doutes et on cherche à les prouver ? Admettons qu’on cherche à valider le Coran par la science, Qu’est ce qu’on fait dans
le cas où des vérités scientifiques contredisent le Coran ?

« Parce que j'ai travaillé sur le sujet à une époque » tu dois connaitre alors le Prof. Nidhal Guessoum et ses travaux montants le pourcentage d’erreur entre le calcul et la décision des pays
musulmans, dans ce domaine la palm revient à l’Arabie Saoudite (quoi encore elle !!)


Quant à Jamal Mimouni, je le connais plus ou moins personnellement. Malheureusement l’année dernière on ne les a pas écoutés d’où un excellent article écrit par lui dans le Quotidien d’Oran
quelques jours après
http://www.siriusalgeria.110mb.com/croissant010.htm

Oumelkhir, wallah (tiens pourquoi je jure?) je ne voulais pas intervenir, je ne parle jamais avec des gens à ce sujet, mais je parle à moi même en marchant, en attendant le train en prenant une
douche...Et ça me fait mal de parler de ça ici (je ne sais pas pourquoi)
L'autre jour quelqu'un m'avait dit : C'est bizarre qu'un indien mourant de faim, alors qu'il a une vache ha ha ha ha?. J'étais très mal à l'aise, c'est quoi cette supériorité de "Caste"? Et toi
alors trouves-tu normal que quelqu'un mourant de faim et de soif en plein mois d'août faisant le Ramadan,) alors que dans son frigo une bouteille de "Hamoud" bien fraîche ?
un soufi a dit :
"J'ai cherché Dieu par toutes les portes, mais arrivé à chacune d'elles, j'ai trouvé
une foule de gens indescriptibles, car Dieu a de nombreuses portes.
A celle de la prière, c'est inimaginable le nombre de personnes qui attendaient !
A celle de l'aumône, j'en ai aussi aperçu un grand nombre.
A celle du jeûne, partout, partout, une foule énorme !
J'ai cru que jamais je n'entrerais chez Dieu. J'étais découragé, lorsque mon coeur me dit : "Va voir la porte de l'humilité." El Hamdoullillah, el hamdoullillah ! Je suis rentré immédiatement, car
il n'y avait personne."
C'est pas beau çà?

Désolé mais je vais m’arrêter de commenter, Chatnoir t'aurai du mettre ce billet dans le torturé.


Oumelkheir 26/05/2011 10:12


J'ai oublié ça :
"D’ailleurs, à maintes reprises, tu reprends les citations, tu pointes des liens sur ton blog sur de véritables humanistes qui décrient au nom de leur conception de l’humanité les actions de Bush,
Sarkozy ou Netanyahu."
Tu auras donc compris (à travers mes deux (longs) précédents commentaires, que ce n'était pas pour décrier l'Humanisme, mais pour défendre mon point de vue. Pour répondre à ta question.
Sinon, bien sur je n'ai aucun problème à lire, à mettre en lien et à citer des humanistes qui décrient les politiques hégémonistes que je décrie aussi. J'ai déjà eu à le dire, c'est en même temps
des arguments pour des lecteurs non-musulmans, non-arabes qui seraient certainement sceptiques face à des textes musulmans ou arabes, mais seraient plus ouverts à la lecture de textes de "chez
eux"... de gens "neutres"... qu'ils accepteraient plus facilement.


Oumelkheir 26/05/2011 09:53


Récapitulons... parce qu'il va falloir récapituler (avant de capituler :-)
Je suis venue faire un commentaire sur ton blog et répondre à ta question : Au nom de quoi? Tu me dis que j'ai esquivé des questions, je ne crois pas... mais toi par contre si! Je t'ai demandé dans
mon premier commentaire, pourquoi dénoncer au nom de l'humanisme serait plus méritoire que de dénoncer au nom d'une foi? Pourquoi? Si l'humaniste aime l'autre, le musulman aussi (parce que quand je
parle de foi, je parle de la mienne bien sur). Les faux humanistes existent, les faux musulmans aussi. Alors ma question était : qui a décidé de cette échelle de valeur? Et pourquoi devrais-je
l'appliquer moi qui en possède une autre? Et c'est là en fait tout le problème.

Je n'ai pas dit que le principe de l'humanisme était mauvais, j'ai dit pourquoi fallait-il l'adopter lui plutot qu'un autre tout à fait bon? J'ai dit aussi, que ma3lich prenons ces principes
humanistes décidés par les puissants et adoptés par tous à l'ONU dans une charte "universelle". Qui les applique? Admettons que l'Arabie Saoudite (même si je n'aime pas cet exemple, parce que dès
qu'on parle d'Islam on sort l'exemple de l'Arabie Saoudite.Ne sommes-nous pas nous aussi musulmans? Ne devrions-nous pas être représentatifs de cet Islam universel et intemporel?). Donc, admettons
que l'Arabie Saoudite n'applique pas ces principes des Droits de l'Homme et de Charte de l'ONU. L'Arabie Saoudite n'a pas participé à l'élaboration de cette fameuse charte. Alors, qui les applique
parmi les pays qui ont participé à son élaboration? Qui? La création d'Israel par les mêmes puissants à l'ONU, au moment même où elle adoptait cette charte n'est-il pas un flagrant pied-de-nez de
sa part à son propre texte? A sa propre déclaration?

"Tu esquives deux ou trois points qui méritaient une réponse :
-Dans leur conception moderne, les droits de l’homme n’ont pas été inventés par l’islam. J’ai dit pourquoi cela n’est pas vrai et tu l’as sauté".
Je ne l'ai pas sauté, tu as dit que c'était faux et je t'ai dit que c'était pourtant la vérité. La charte universelle des droits de l'homme selon toi aurait "inventé" ce concept d'égalité? L'Islam
a déclaré que les gens étaient égaux bien avant elle, et a mis cette déclaration en pratique, ce qui était une véritable révolution des moeurs à l'époque.

"L’islam a défini des droits aux musulmans supérieurs à ceux des gens du livre, et ceux là supérieurs à ceux des autres croyances qui ont été éradiquées purement et simplement partout où l’islam a
régné".
Supérieurs, je ne sais pas, mais différents c'est clair. Je ne l'ai pas esquivé, tout ça je te l'ai donné en réponse à part, dans le deuxième commentaire d'hier... d'ailleurs c'est bien parce que
je sais que je ne parle pas à un ignorant de l'Islam que j'ai donné en argument des versets et que je parle de cette façon, de l'Islam comme une évidence, parce que je sais que nous sommes
"binatna"...

"Même aux musulmans, l’Islam refuse la liberté de conscience puisqu’il commande de tuer quiconque quitte l’islam".
ça c'est un point qui se discute avec les connaissances nécessaires (que je n'ai pas), néanmoins et de ce que j'en sais, "tuer quiconque quitte l'Islam" n'est pas une obligation, ni une nécessité.
D'ailleurs comment savoir si quelqu'un a quitté l'Islam ou pas? S'il ne va pas lui-même le crier sur les toits, comme le font certains à travers les médias aujourd'hui pour inciter les autres à le
faire? Pour décrier l'Islam?
Je ne sais pas si tu as entendu parler de l'affaire du fils d'un des chefs du Hamas palestinien qui a fait grand bruit l'année dernière. Il a écrit un livre. "Le prince vert" je crois bien... Il
est devenu évangélique en 2008, et l'a crié sur tous les toits comme tu peux l'imaginer à travers les médias américains qui lui ont donné la parole. Les palestiniens ont très peu réagi. Même sa
famille a simplement répondu aux questions de la presse qui la pressait de questions. Mais, lorsque ce même fils a écrit et déclaré qu'il avait en réalité été un espion du Shin Beth pendant 10 ans,
etc... son père (le pauvre) de sa geole israélienne l'a renié. C'est juste un exemple.
http://www.maannews.net/arb/ViewDetails.aspx?ID=265239

C'est dans ce genre de cas que l'Islam appelle à la sanction capitale... parce qu'en dehors de ça, l'Islam au contraire laisse le libre choix à l'homme.
(Verset 29 de Sourate Al Kahf : "Et Dis: ‹La vérité émane de votre Seigneur›. quiconque le veut, qu'il croit, et quiconque le veut qu'il mécroie›".

"Lis la charte universelle des droits de l’homme et compare avec les commandements de l’islam. Tu peux considérer que la charte des droits de l’homme est une aberration, auquel cas, il faut dire
quel article est scandaleux. Comme principe général définissant des droits à l’être humain même s’il est encore imparfaitement appliqué ou pas appliqué du tout dans certains contrées par certains
individus, il est un document produit par la raison humaine où l’équité entre tous les Hommes ne connaît pas aucune exception".
Wa houna marbattou Al Faras. Pourquoi veux-tu que je compare la Charte des droits de l'homme (que j'ai déjà lu), produite par la "raison humaine" (limitée malgré ses prétentions) comme tu dis avec
le Texte Divin, la Parole d'Allah? La raison humaine serait ainsi plus équitable qu'Allah... (Sourate Annissa', verset 82 :"Ne méditent-ils donc pas sur le Coran? s'il provenait d'un autre
qu'Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions!".
Si toi tu préfères la "raison humaine" à la Parole d'Allah, libre à toi, mais il ne faut pas en vouloir aux autres qui choisissent de la suivre Elle, Immuable plutot que celle de l'Homme qui dans
un siècle, un peu plus ou un peu moins, voudra certainement changer les règles... pour différentes raisons tout à fait objectives à ce moment-là... parce que l'Homme dans son infinie prétention,
croit qu'il a atteint la perfection. Donc, nous aujourd'hui, nous savons. Demain, eux aussi, sauront.

"Sur les conquêtes islamiques aussi, tu esquives. Tu décrètes que Oqba Ibn Nafaa n’aurait jamais bombardé etc. La question de The Matrix est très pertinente. Peux-tu me dire ce que les armées
musulmanes sont allées faire chez les autres. ceux là qui se sont opposées à ces conquêtes ? Chacun était chez soi, ils n’ont rien demandé et on débarque chez eux, on prend leurs biens qui se
transforment en butins encadrés légalement par la religion comme si c’étaient des biens acquis en toute légalité, certes on recommande de ne pas maltraiter les prisonniers mais enfin, pourquoi
emprisonner des gens qui ne vous ont rien fait et à la fin on leur laisse pas le choix lorsqu’ils ne sont pas des gens du livre et sinon ils doivent se soumettre, payer une rançon ou mourir".
Je n'ai jamais lu ou entendu quelque part que les prisonniers étaient tués. C'est a dire qu'ils devaient l'être par la force de la loi islamique. Les prisonniers étaient libérés sous caution c'est
vrai ou devenaient "esclaves". Des esclaves qui pour certains, affranchis sont devenus "Sultans". Mais je t'ai répondu, tu as dit en substance, qu'à l'époque c'était de "bonne guerre" et je t'ai
approuvé. Je n'ai pas esquivé... La réponse de The Matrix était un raccourci, d'où ma réponse en humour :-) Mais la vérité n'est pas aussi simple. J'avais répondu la veille que là où les musulmans
sont entrés, des communautés autres que musulmanes ont subsisté. Chez elles, avec leurs biens, appliquant leur loi parmi leurs membres. Par contre, là où l'Eglise est entrée, plus rien n'est resté.
Ce sont là des faits révélateurs d'une réalité qu'on veut cacher à tout prix... pourquoi?

"Tu cites des versets du Coran or à ce jeu de citation, on peut dire une chose et son exact contraire et je n’ai pas envie d’être entraîné sur ce terrain."
C'était juste pour donner au lecteur (de passage) un petit aperçu des commandements divins au sujet de ces fameux droits de l'homme que la charte de l'ONU aurait spécialement conçus toute seule,
comme une grande... et c'est parce que tellement de choses sont dites au sujet de l'Islam aujourd'hui, alors que très peu prennent la peine de lire et de comprendre par eux-mêmes... d'ailleurs une
fois, je ne me souviens ni où (sur le web) ni à l'occasion de quoi, j'ai demandé à un auteur de blog français (journaliste je crois) qui disait : et le Coran dit ceci et le Coran dit cela. Je lui
ai demandé s'il avait déjà lu le Coran qu'il se permettait d'intérpréter... il ne m'a pas répondu :'(


chatnoir 26/05/2011 20:39



Nous avons à peu près exposé nos points de vue.


Je reprends juste un point pour le clarifier sans rien y ajouter. Tu m'écris : " mais toi par contre si! Je t'ai demandé dans mon premier commentaire, pourquoi dénoncer au nom de l'humanisme
serait plus méritoire que de dénoncer au nom d'une foi? Pourquoi?"


 


Je croyais avoir justement répondu à cette unique question dans mes interventions ci-dessus. Je répète pourquoi en condensé. "Les religions y compris l'islam divisent les gens (prolongement des
tribus) en catégories de bons et de mauvais avec des droits différents.


L'humanisme définit un droit à l'humain déstiné à tout être vivant appartenant à cette espèce sans aucune disctinction d'aucune sorte."



Oumelkheir 26/05/2011 07:35


@The Matrix : Merci :-) et moi aussi wallah, j'ai dit qu'il fallait que j'arrete de commenter... parce que comme a dit Chatnoir la-bas sur mon blog, c'est un boulot à temps plein :-/
Mais bien sur cette "partie" de réponse vaut pour toi et pour Chatnoir bien sur :-)
Pour la Science, je suis d'accord et je considère qu'il y a une certaine forme de "chauvinisme" aujourd'hui des musulmans à se réclamer de la science et de la connaissance. Mais, je pense que ceci
est du en partie à la manière que l'Occident a eu de s'approprier tout, en se déclarant "inventeur" de tout et en niant avoir puisé dans les ouvrages de ceux qui l'ont précédé. Aujourd'hui, et très
récemment on commence à reconnaitre aux musulmans leur role dans la "transmission" de la Science" de leurs prédécesseurs, mais pas seulement. Son développement aussi. C'est seulement maintenant,
qu'on entend dire (en Europe) que la traduction massive d'ouvrages en arabe vers le latin a favorisé l'émergence (certains l'appellent renaissance) de la civilisation européenne moderne. Est-ce que
tu as entendu parler de cette exposition à Londres l'année dernière? Je viens de visiter leur site, apparemment elle est actuellement aux Etats-Unis.
http://www.1001inventions.com/

En même temps tu ne peux pas nier, les études sont là, et parmi elles des études de savants de grands noms, reconnus mondialement qui ont expliqué des vérités coraniques par le biais de la Science.
Le Coran, n'est pas un ouvrage scientifique technique, mais il contient des "indications" li qawmin ya3quiloune, li qawmin yatafakarroune, justement...
Ceci dit, et concernant le croissant, les calculs et l'observation, si tu as remarqué (parce que j'ai travaillé sur le sujet à une époque), on commence (les pays musulmans et en tout cas en
Algérie) à prendre sérieusement en considération la parole des scientifiques à ce sujet.
Toujours cette histoire de fil conducteur... l'association astronomique Sirius, dont le président est Jamal Mimouni, astrophysicien et enseignant à l'université de Constantine, publiait chaque
année à l'occasion de Ramdane et de l'Aid un communiqué pour expliquer la possibilité d'observation ou non du croissant lunaire, mais personne ne les écoutait. Depuis deux ou trois ans, je crois
bien... on commence à les écouter et à prendre en considération leur avis. El Hamdoullah...
http://siriusalgeria.net/