Coup de blues...

Publié le par chatnoir

Depuis que j’ai ouvert les yeux ce matin, j’ai  l’impression que ma tête a été transpercée par un tomahawk qui n’a pas explosé mais dont la déflagration risque de me pulvériser à tout instant. Pourtant, Allah m’est témoin, les bouteilles de whisky sont restées enfermées dans l’armoire hier soir. Elles sont derrière la vitre, attifées comme ces nanas qui jadis attendaient à l’entrée des chaudes soirées qui faisaient la joie de ce palais.

 

Plus envie de rien... surtout pas d’écouter ces lèche-bottes qui viennent me bonnir leurs conseils à la noix. Plus envie de baiser aussi, demandez à Silvio, il sait lui à quel point ce symptôme est grave...

J’ai juste envie d’enfouir ma tête dans la poitrine généreuse de Galina... Ah Galina ! Elle m’a abandonné dès les premiers jours de l’insurrection cette pute... ses gros seins maternels me manquent... Soupirs...

 

Plus goût à rien... Avant, pour me délasser, une séance d’essayage de mes milliers de tenues me rendait heureux. Devant le miroir, je m’observais fier de moi avec ma casquette d’aviateur, mes tenues bigarrées, ça me donnait une de ces pêches... Pi quand j’étais vraiment mal, je sortais ma tenue secrète, celle que je ne mets jamais devant les caméras... Un costume que j’ai payé une fortune à la famille Zavatta qui refusait de s’en défaire en souvenir de l’illustre personnage. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours trouvé que dans cette tenue, j’étais la quintessence de moi-même. Pas besoin de biographie ni d’étude de profil, une photo de moi dans mon costume de Zavata, mon chapeau pointu et mon maquillage et tout est dit... mais ça m’amuse plus tout ça

 

J’ai surpris, il y a quelques jours, l’état major réuni avec ce petit con de mon fils face à la télé. Ils regardaient les Benghazis qui manifestaient contre moi avec des slogans très blessants. C’était choquant ! Là, j’ai voulu tout voir, tout savoir, tout... les insultes, les critiques, les vidéos... J’en ai presque perdu connaissance.

 

Je me suis regardé dans le miroir et merde, je me suis rendu compte qu’ils avaient raison … que j’étais moche, putain de merde. Je suis devenu moche!  J’ai fait casser tous les miroirs de Bab El Aziziya et je les ai fait remplacer par des portraits de moi datant de 1969. J’étais jeune... j’étais beau... ils m’aimaient... à tel point que je ne me sentais plus moi, j'étais Lui, Le Grand, l’Immense, le Roi des Rois... Je parlais de moi à la troisième personne.

 

Un mot me fait mal aujourd’hui : Gaïd... gaïd de mes fesses, oui. Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ce titre ? J’ai fait péter deux avions de ligne en plein vol, j’ai financé les pires ordures sur terre... Je paie même les gens qui viennent m’acclamer, je paye les occidentaux pour qu’ils me réhabilitent... et maintenant, je finis par parler de moi à la première personne.

 

Comme les grands de ce monde, je voulais juste pouvoir me targuer d’une action d’éclat couronnée avec panache par un discours qui marque l’histoire comme Nasser et son canal en 56..., Churchill, son sang et ses larmes, De Gaulle et son 18 juin... Ils ont laissé une empreinte et une phrase qui s’incrustent dans les mémoires.

 

Mais lorsque j’avais cru enfin le moment de gloire venu à moi, mon zenga zenga a fini en chanson de rap qui a fait le tour du monde... Passez moi mon flingue...

Publié dans Jiranna

Commenter cet article

minamous 30/03/2011 12:06


petit passage amusé ici!


chatnoir 31/03/2011 20:15



Ahlane oua sahlane oua marhabane



Rym 28/03/2011 21:49


Châpeau pour ce billet!


chatnoir 29/03/2011 19:54



Merci



TheMatrix 28/03/2011 21:28


Excellent style, bravo. Tout ce que tu cité dans cet article il peut le faire (il le fait peut être), sauf le dernier point, pour moi c'est impossible inimaginable ....

As-tu déjà vue un lâche qui tue son propre peuple faire ça ? Quelqu'un qui traite sa population de "rats" alors que lui est une toute petite souris. Y 'avait-il pas un autre un peu à l'est, qui
nous a gavé avec ses discours héroïques et en fin de compte ils l'ont retrouvé dans un trou de ..."rats"

Malheureusement très peu ceux qui meures les armes à la main...non il ne le fait pas, trop lâche,... trop lâche


chatnoir 29/03/2011 19:55



Thanks,


 


Quand à lui mettre un flingue dans la main pour qu'il débarrasse lui même son peuple de sa présence, ce n'était qu'un souhait :)



Soulef 28/03/2011 20:30


C'est drôle et cruel comme j'aime


chatnoir 29/03/2011 19:55



Pas aussi cruel qu'il l'est lui même.



Riad Benguella 28/03/2011 17:12


Tout simplement excellent :)


chatnoir 29/03/2011 19:56



Merci :-)