L'horloge du plombier...

Publié le par chatnoir

Hamid le plombier a son idée sur le temps. Il la partage largement avec beaucoup d'autres bien sûr mais pas avec moi. Lorsque je lui avais demandé quand il viendra voir l'eau qui coule des canalisations de la salle de bain de ma mère installée par ses soins un mois plus tôt, il me répondit « Ghadoua inchallah ba3d salat el 3asr » (demain inchallah après la prière de l'après-midi). Bien que n'étant pas complètement un renégat, j'avoue que ma fréquentation des mosquées se réduit à presque rien. Par conséquent, j'aurais préféré que Hamid adopte des repères temporels plus neutres et scientifiquement plus précis.

Comme avec nombre des collègues artisans de Hamid, plombiers, électriciens, peintres ou maçons, il vous faut courir longtemps avant d'obtenir satisfaction. Il avait déjà fait accoucher sa femme des dizaines de fois et envoyé sa nombreuse progéniture à l'hôpital pour diverses pathologies des centaines de fois. Lorsque tous les prétextes sont épuisées, il sort l'arme de destruction massive : « 3andi Janaza » (j'ai un enterrement), tuant ses parents et ses oncles à plusieurs reprises. Je me demande donc si l'horloge à cinq repères quotidiens adoptée ces dernières années par Hamid et sa corporation n'était pas une ruse supplémentaire destinée à ajouter volontairement un flou propice à leurs dérobades diplomatiques.

D'ailleurs, le lendemain, « El 3asr » était passé depuis une demi-heure et Hamid n'avait toujours pas donné signe de vie me laissant le temps de cogiter. Il allait probablement prétexter qu'il avait oublié puisqu'il ne note nulle part ses rendez-vous. Où les noterait-il d'ailleurs ? Son agenda idéal est introuvable dans le commerce. Personne n'a pensé à en faire un avec juste cinq repères quotidiens séparés par des espaces variables selon les saisons.

 

Le temps est une notion qui présente le paradoxe d'être aussi intuitive qu'insaisissable. Certaines théories de la physique prétendent même qu'elle n'est qu'une illusion. Peu importe, car si la notion reste difficile à appréhender, sa mesure a beaucoup progressé depuis le sablier et le cadran solaire. Pourquoi revenir au temps où les vieilles de chez nous, ignorantes du calendrier, se repéraient par l'année de naissance de tel enfant ou l'année de sevrage de tel autre au lieu de citer une année précise du calendrier ? A notre ère où tout le monde, y compris Hamid, est équipé du dernier cri de la technologie, où le temps universel s'affiche en caractères lisibles et où le cœur de ces machines sophistiquées trimballées dans les poches, bat au rythme d'une horloge ultra précise aux milliards de tic tacs par seconde, je trouvais bien étrange ce retour aux approximations temporelles des époques lointaines.

 

En attendant Hamid, je méditais sur le véritable sens de son « Ghadoua ba3d salat el 3asr ». Il y avait évidemment derrière cela un affichage dont le but était de rassurer. Hamid fait sa prière donc c'est un plombier honnête et fiable. CQFD. Une démonstration qui est loin de convaincre le sceptique mais qui s'intègre parfaitement dans l'ambiance religieuse dans laquelle on baigne. C'est devenu parmi d'autres subterfuges une manière fourbe d'instiller, l'air de rien, qu'on est un gars bien et soigner une réputation qui n'aurait pas eu besoin de cela si elle n'était pas usurpée. Mais Hamid, je le connais depuis le primaire, ce n'est pas à moi qu'il va raconter que la prière l'a fondamentalement transformé en un saint.


J'acquis la certitude qu'il m'avait posé un lapin lorsque le concert d'appels à la prière d'Al maghrib avait commencé. Je me mis à sa recherche. Après maintes péripéties, je réussis le soir même à le faire intervenir dans la salle de bains. Après une heure de travail, il me déclara qu'il avait fait quelque chose de « privizoire » et que le problème nécessitait une intervention plus importante qu'il fera plus tard. Quand allait-il venir pérenniser le « privizoire » ? Demandai-je fermement en insistant sur le fait que j'allais partir et que ma mère sera seule face au problème. En ayant un œil sur ma mère à qui il servait El Haja elle est comme ma mère, El Haja, je la « mets sur ma tête », il me dit qu'avant le ramadan, ce ne sera pas possible, pendant le ramadan, il comptait faire inchallah une 3omra donc ce ne sera pas possible non plus et que ce sera forcément entre aid elfitr et aid al-adha. Alors que je le pressais de me donner une date proche et précise et de s'y tenir, ma mère intervint en sa faveur. Deux jours avant, c'était « Choufli lihoudi nta3 Hamid rahou yatmaskhar biya », maintenant elle lui disait « inchallah yjibek men bit rabbi bkhir, wkhalik laoulidatek ou lamimtak »... Hamid savait que ma mère était le public idéal de son repérage temporel. Mais je n'en démordais pas. Alors bien avant ramdane, un vendredi entre salat assobh et salate al joumou3a, Hamdi n'eut d'autre choix que de venir réparer les conneries qu'il avait faites dans la salle de bain.

Publié dans Lebled

Commenter cet article

plomberie 21/03/2013 10:37


Je vous félicite pour la qualité de l'écriture,un article bien developpé et qui va surement plaire  à tous les internautes qui auront la chance de tomber sur un tel article..merci à vous !!

Dz-Chick 07/11/2012 12:18


Mina, je prendrais bien le contact de ce ‘super’ plombier ponctuel. Je n'y crois même pas tellement c’est
inconcevable.


Le plombier que mon père convoite depuis des MOIS, a finalement accepté de nous faire honneur de sa présence,
a condition qu’on aille le chercher et déposer après, le devis était presque le prix de la maison elle même et une de ses conditions était qu'il devait occuper la maison avec sa femme pendant les
travaux car il n'a nul part ou aller. OLE!


Pour la prière, a mon avis, c'est un prétexte qui ‘démontre’ sa piété et donc son honnêteté. Son travail et
l’intégrité de ces prix ne peut donc être contestée.


Pour le reste, je ne prétendrais même pas comprendre!

chatnoir 07/11/2012 21:05



Reste plus qu'à "écrire la maison sur ce plombier" (taktbou 3lih eddar)... Certes, vous n'aurez plus de maison mais au moins vous serez sûrs qu'au niveau plomberie, elle sera impeccable...



mina 03/11/2012 21:10


haha c'est tellement vrai , les maladies, les enterrements. 
ça meut beaucoup dans le secteur des services!


si ta maman est à alger, j'ai un super plombier, même trop ponctuel! ( eh oui il en existe UN!)  

chatnoir 04/11/2012 13:27



Oui, oui, à Alger même... Je garde donc le tuyau sur ce plombier exceptionnel, on ne sait jamais...



TheMatrix 03/11/2012 19:06


Ok, comme d'hab après salat el3asr ...bon j'arrete maintenant mes coms à la...

chatnoir 04/11/2012 13:25



J'aime bien tes coms matrix... sinon, j'attendrai après salat el 3asr sans illusions comme d'hab...



TheMatrix 02/11/2012 21:19


Il ne s'agit pas d'adaptation dans le sens "pédagogique" du terme...loin de là.


"mes compétences ne s'étendent pas jusqu'à l'usage du chalumeau pour souder des tuyaux de cuivre"...Karita !


Ne me dis pas que tu ne sais pas faire la soudure à l'arc ? ah khahh...Quand le soir tu dores avec des lunettes faites
de pomme de terre et le matin tu n'arrives pas à ouvrir les yeux


@Soulef: je voulais écrire : Professionnelles

chatnoir 03/11/2012 11:01



Awah, la prochaine fois, je me passerai de Hamid, je ferai appel à toi Thematrix, et en plus ce sera gratuit...