Le treize

Publié le par Chat noir

 

Le treize... c'est le nom donné à cet immeuble hideux.


Le nom n'a pas été choisi par superstition... c'est prosaïquement le nombre d'étages.


Pourquoi pas vingt? Puisqu'il comportait pas moins de vingt blocs de deux colonnes d'appartements chacun.


Il est plus large que haut mais l'esprit plébéien est plus fasciné par la hauteur que par la largeur. On prie le très-haut, on ne prie pas le très large.


Souvenir des journées d'ados passées assis en face, à mater les pucelles qui sortaient pour étendre avec nonchalance le linge ou essuyer le parterre du balcon, la robe d'intérieur coincée sous la culotte pour ne pas gêner... autant de visions qui vous remuent les fantasmes.


Et à Farid dit « Farid la science » insatiable lecteur de la revue « Science et vie » et frustré sexuel comme nous tous à nos heures perdues, d'y aller avec ses statistiques. Imitant les phrases genre : toutes les secondes, un enfant nait dans le monde... Il y allait de ses propres estimations. Combien de jeunes filles prennent leur bain nues en ce moment derrière les murs du treize? Rapporté au nombre d'appartements multiplié par la chiée d'occupantes de chaque habitation... corrigé des variations dues aux coupures d'eau... et enfin lissé par l'hygiène plus stricte de la gente féminine comparée aux affreux crasseux de bonhommes, l'estimation devrait être de six pucelles en ce moment même en train de se frotter l'épiderme à coups d'écorce d'arbre à faire saigner leur délicate peau...

Combien de couples sont en train de faire l'amour à l'instant même? Plus difficile à estimer mais tout autant excitant.


Les vocations scientifiques naissent de la contemplation du ciel, de la nature... ou de la contemplation du treize au comble de la frustration sexuelle.

 

 

 

 

Publié dans Torturé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Dz-Chick 01/06/2011 16:37


Tout le monde a été frustré sexuellement, filles et garçons! Mais les filles ne sont pas des prédateurs sexuels, les affames du sex qui te touche dans la rue ou dans le bus ou te murmure ce qu'il
voudrait te faire s'il pouvait t'avoir a lui même! CA me fais peur! Une fois un affamé sexuel m'avait fait une embuscade dans la cage de l'immeuble d'une copine et m'a presque enlever un sein!!

NO SYMPATHY pour eux


Mourad 21/04/2011 15:21


Ki n'a pas été frustré dan se pays lève le doigt c un menteur.


chatnoir 22/04/2011 00:02



Je dirais pas ça comme ça mais y a du vrai



Soulef 19/04/2011 22:32


Tu as presque réussi à me rendre sympathique ces jeunes frustrés qui te matent, te murmurent des obscénités dans l'oreille ou comme les plus malades d'entre eux te touchent dans la foule.

Désert sexuel = obsédés sexuels


chatnoir 22/04/2011 00:01



Te dire des obscénités et te toucher, c'est grave...


Mais tu tu résumes bien ce que je voulais dire par ton identité finale.