Lit deal (Aljia)

Publié le par chatnoir

 

Wé, bon, je suie de retour. Pour cauz de l'otre article, on me di Aljia, il fo avoir l'espri ouver. Yerham bebek, tu conné toi kelkun ki a lespri vrémon ouver ? Sa exist pas sa. Sé toujour fermé ou d'un coté ou de l'otre coté. Pi il a réson mon fau cousin ki répéte tou le ton se kil li dan les livre, il dit :kan ta lespri tro ouver, ya toujour kelkun ki vien te fourré une movaize idé dedan.

 

Bref, je te kontinu lhistoir avec l'otre. Tien, je parl komm lé fammes marié maintenon. Elle dise toujour « l'otre » ou « hadak » en parlon de leur mari. Alors ke Barhoum (jé toujour un pe de tendress pour lui ce salop) il é meme pa mon mari. Je doi fére le raizumé des épizodes pressédons komm dan le desperette howseouaiefe.

 

Rézumé : l'oeil est toooommmmmmbbééé sur l'oeil sé tou Fin le rézumé.

 

Alor je suis revenu au sébér tout seule un jour. Eh wé, les copine sa va pour le débu mais apré, fo les ecartelé de l'affére sinon y a les jaousi et tou. Maintenon, je la débrouye seule. Jété abillé simple et klass, pontaonlo, et tunik noirs, cheveu ataché, makiyage dix craie kount nhabbel koi. Jé regardé Brahim comme sil été un caca de mouche sur une vitre et je lui demonde un post. Le povre chéri, il me donn le post numéro 3, je fé lemmerdeuz en lui dison ke mon numéro du porte bonheur c le 5 alor il me donn le 5. Il me demonde si il peu maidé pour regardé les vidéo, je lui répon, je vien pas m'amuzé mé pour travaillé et toc !

Je revien pas mal de foie et a chaque foi, je le regard en haut avec l'air sérieu et méchon, tu vois. Un jour kan je lui ai fé le sourir alor il é conton. En plus, je lui demonde de me montré les vidéos des bébés ki régolent sur le youtube. Ya 3amri, ch'hal nhabb hadouk les vidéos des bébés qui régolent. Je lui demonde celle du bébé ki régole kan son pére lui fait « piwww ». Brahim, il me di selle la é démodé, il me montr plain plain d'otre vidéos, ya khaahhh ch'hal men bébé fel youtube, on a régolé bien lui et moi, tu vois.

 

Pi sa commonse comme sa. Il minvite, je di non pi je di oui et tou. Pa la paine ke je dessine le dessin, tu vois. Cété comme sa pendon dé jour. Je croyé il é un pe timide Brahim au débu, mé il é pas timide alor il a fé sa déclarassion un jour. Sété défférent de Bernard, un otre jonre, tu vois. Au premié bisé, il ma dit comme sa en tirant sur mé cheveu : « Nhabbak ya rabbak ! ». Sa ma fé mal mé jé senti kil été sinsérre alor jé pas crié, jé juste répondu : « Atlaq cha3ri walla n3addak ». Bon jarrête là, vous auré pas les détayes, petit curieu.

 

Pi sa continu normal, tu vois ? Non tu vois pas ? Ben, ton mec en Algérie, tu doi refére son éducassion paske les meres elle éduc pas les garssons. Ceskelle dise les copine. Ben cé vrai, jé refé l'éducassion de Brahim, tu vois.... moin de jel sur lé cheveu et plus shampoin, moin de cigaret et plus de dentifrisse, moin de parfin et plus de savon... ecetera

 

Pi, les problemes ilzont commonsé. Bon si vous zet gentis je raconte les problemes la prochéne fois...

Publié dans Aljia

Commenter cet article

Dz-Chick 29/11/2011 10:26


Azz, c'est un truc d'Algerien par ce qu' il doit y avoir besoin!! don't you think?

aljia 28/11/2011 17:00


cé pt'tet un truk d'algerien mé cé un dé meyeurs truks d'algeriens

azz 27/11/2011 12:22


c'est bien un truc d'algeriens ca, vouloir reeduquer son/sa copain/copine 

aljia 24/11/2011 18:06


@Soulef... No no no les détayes c tro sucré fo savoir gardé lé sucré


@Farasha l'amor tojor...

Farasha 24/11/2011 11:01


Mdr wahdek! li zistoires d'a mort ...+1 a DZ chick :les garçons faut les réeduquer