Nebghiha

Publié le par chatnoir

Dès qu'un micro lui est tendu, l'algérien ne manque jamais, à un moment ou un autre, de lui déclarer sa flamme. Dès qu'il a un clavier entre les mains, il faut qu'il trouve le moyen d'écrire à quel point il l'adore. Elle, c'est l'Algérie que l'algérien aime au dessus de tout. Mais comme dirait ma cousine Aldjia à un prétendant qui lui sussure des mots doux : "Loukane thabbni bessah, arouah tahdar m3a beba! Ta3rafou ghir tala3bou bebnat ennass!". 


Aldjia, très friande de proverbes qu'elle récite comme des profondes pensées philosophiques, dirait à ce propos : "Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour". Et Aldjia vous dirait aussi : la plupart, ils sont romantiques et tout, ils te disent "nhabbek" et "nmout 3alik" juste pour arriver à leur fin "bech yprofitiw 3lik".

 

Il suffit de se promener, d'entreprendre, de prendre les transports, de faire des démarches administratives, de faire de la politique pour s'apercevoir que cet amour crié sur les toits manque cruellement de preuves. D'ailleurs, dans les faits, on constate plus les  signes d'une amère détestation que celles d'un amour sincère. Jamais pays ne fut autant aimé dans les paroles tout en faisant l'objet d'un pillage et d'une destruction aussi systématiques.

Publié dans Lebled

Commenter cet article

baba_sidou 09/04/2011 14:25


lol..7ayel enta ^^..moi je suis sincère, pourquoi aimer l’Algérie ..hya tani meryoula :p


chatnoir 10/04/2011 09:05



Meryoula... ça fait des lustres que je n'ai pas entendu ce mot..



Aldjia :-) 02/04/2011 19:38


Wallah, c'est vrai.


chatnoir 03/04/2011 21:47



Si tu le dis :-)



TheMatrix 02/04/2011 10:19


Aldjia n'avait par tort et l'analogie est très juste, malheureusement. Sauf que dans le cas de l'Algérie (Aldjia) les parents sont aussi impliqué et c'est grave ...

The Matrix


chatnoir 03/04/2011 21:49



Malheureusement, parents, enfants, femmes et hommes nous sommes tous impliqués à un degré ou un autre. L'histoire ne dira pas tel ou tel est responsable mais elle retiendra que LES ALGERIENS
n'ont pas réussi à bâtir un état et une société viables...