Religion partout... morale nulle part

Publié le par chatnoir

Les visites du pays à intervalles réguliers mais espacés permettent un échantillonnage faisant apparaître les changements qui s'opèrent dans la société de manière plus claire que pour celui qui observe les choses de façon continue.

 

Aussi loin que remonte ma mémoire, jamais l'Algérie n'a été aussi bigote. Jamais la pratique religieuse n'a été autant omniprésente, aussi assidue et aussi affichée dans les gestes et les paroles. La recherche de l'islam véritable, concept mouvant et miné qui change aussi vite qu'un écran de télé sous l'action d'un dévot/zappeur sur les centaines de chaînes religieuses est la nouvelle quête de tout un peuple. Ce qui était l'apanage des barbus et des hijabiates il y a quelques années est devenu le leitmotiv de toutes et tous. La prière des tarawih autrefois une sounnah que seuls quelques jeunes fidèles assidus ou vieillards désoeuvrés pratiquaient est devenue une obligation générale. Un festival de musique à Djemila ou TImgad attire les foudres de la population et des jeunes religieux sur Internet sous prétexte que quelques millions de dollars sont consacrés au "fisq" que propagent ces chanteuses moyen-orientales surmaquillées mais l'investissement totalement inutile et d'une échelle incommensurable dans une mosquée à un milliard et demi de dollars ne choque personne bien au contraire.  Le pouvoir (on ne peut parler d'état en Algérie) ayant abandonné depuis longtemps ses missions de régulation, d'éducation, d'émancipation et de promotion de la société prête main forte à cette tendance et l'encourage après avoir compris qu'elle était un pilier indispensable à sa mainmise sur la société.

 

En parallèle, jamais la moralité publique et privée n'a atteint un niveau aussi bas. Les pratiques commerciales abusives et malhonnêtes n'ont jamais été aussi prégnantes. Les agressions et les vols sont commis en plein jour dans des endroits autrefois sûrs.

L'argent est devenu l'unique valeur. L'appât du gain facile et la prédation des biens publics et privés sont devenus la règle. Les principales librairies ont laissé place à des vendeurs de tafsir altabari, de jeux vidéo ou de casse-croûte. Les vendeurs à la sauvette ont transformé les rues en un grand bazar où la société de consommation s'expose dans une insolente vulgarité. La corruption s'est généralisée et grangrène toutes les activités y compris le domaine sensible de l'éducation nationale. On entend parler dans les familles de frères et soeurs qui s'entredéchirent pour un maigre héritage. La fraude, la triche et le détournement sont devenues les valeurs les plus appréciées et des signes de débrouille.

 

Il est évident que ces tendances sont liées mais il est difficile de dire comment. Est-ce la décomposition morale qui pousse à se refugier dans une illusoire pureté religieuse? Est-ce la religiosité mécanique d'une pratique basée uniquement sur les rites qui dédouane les pratiques amorales dans d'autres domaines? Sûrement un mélange des deux. La seule question qui vaille est : où va-t-on ainsi?

Publié dans Lebled

Commenter cet article

Eljin 24/01/2012 15:06


Je vais d'émerveillement en émerviellement en vous lisant
tous sur ce blog. Oui parce que dans mon dernier commentaire sur le billet de Chatnoir ‘’ Durant le service National’’, j'évoquai mon expérience et conclu sur ce constat du déclin moral. Puis
quelques minutes après avoir posté mon commentaire, mes pensées mon ramené à cette évidence qui me torturait l’esprit depuis fort longtemps mais que je n’ai jamais su formuler de façon aussi
simple: Religiosité Mécanique!
Ah! you made mi day! parce que je projetais
d’écrire un article qui s’intitulerai ainsi: ‘’al ibada oua al mounkar OU la charrue avant les boeufs’’. vous venez de le faire de façon élégante et criante. Merci.

chatnoir 24/01/2012 20:15



Merci Eljin....



Alien 15/09/2011 10:17


Je t'ai à l'oeil ;-)


Alien 14/09/2011 17:12


Un grand penseur musulman a dit que tant que nous regardons le monde à travers une loupe, nous ne verrons pas l'essentiel... et je crois qu'il a entièrement raison... l'essence même de notre
religion, les vraies valeurs sont absentes, par contre, tous les petits détails qui n'ont pas de sens, on les met toujours en avant.

bonne continuation chaton.


chatnoir 14/09/2011 21:31



On adore les broutilles au détriment du principe en effet...


 


Alien, il mange pas un chat dans le premier Alie de Ridley Scott... j'en suis même sûr. Allez je me planque.



The Matrix 13/09/2011 23:35


En fait physiquement le verre n'est jamais vide, il est toujours rempli d'air. Donc si cette réalité scientifique peut amener de l'eau aux verres des optimistes pourquoi pas.

"Quoi le verre est toujours plein ! et c'est scientifique !! Oufff on va enfin prendre congé de ces gouttelettes qu'on arrête pas de contempler à temps plein"


chatnoir 14/09/2011 21:28



L'air c'est du vent? c'est ça. Le verre est aux trois quarts remplis de vent... de heff t3ich...



Nawel 13/09/2011 22:32


Merci d`avoir prit le temps de répondre a mon message avec tant de précision.

Je voudrais apporter quelques clarifications :
1- La critique oui , mais quand c`est une critique suivi d`analyse suivi de suggestion de solutions.
2- En aucun moment je vous ai demande ce que vous avez fait pour la société, et si vous faites allusion a la citation, c`etait un appel a exposer ce qui pourrais aider au lieu de citer ce qui ne va
pas, parce ce que ca on le connaît déjà, on veut des SOLUTIONS. Vous laissez entendre que votre article en lui-même est une action; je ne dirais pas le contraire, car dénoncer est une étape mais
cette étape a durer trop longtemps . on souhaiterait passer a l`étape suivante. J`ajoute que c`est les gens qui ont cette aptitude à dénoncer qui sont appeler a passer cette étape si attendue.
Parce que c`est la minorité qui prends conscience de tout ce qui ne va pas. En d`autre termes , c`est la catégorie qui constitue l`espoir qui fait vivre le pays.
3- Votre dernière phrase m`a beaucoup amuse via ses différentes connotations :" quand à ceux qui passent leur temps à sublimer les quelques gouttes au fond, ils ne réussissent qu'à les regarder
s'évaporer" rassurez vous j`y passe juste la moitie du temps ;)


chatnoir 14/09/2011 21:27



Les solutions? Ce serait trop simple, s'il y avait des solutions et qu'il suffisait de les implémenter. Il ne s'agit pas d'une équation à résoudre. Même si on demandait à un groupe de génies de
proposer des solutions, il ne trouveront rien de magique.


La voie de longue haleine, pénible et non garantie passe par la prise de conscience et l'éducation et ces dernières passent par les mots qui frappent les esprits encore vivants. Car même les
enfants, on les éduque par les mots et pas par les punitions. Pour le reste, les solutions techniques et pratiques c'est comme l'intendance, elle suivra.